Emmanuel de la Villéon

1858-1944

Issu d’une grande famille de l’aristocratie bretonne, il nait à Fougères en 1858 et meurt à Paris en 1944. En 1880, il s’installe à Paris où il est initié à la peinture par ses amis Alfred Roll et Emmanuel Damoy, il rentre à la célèbre académie Julian en 1890.

Il partage ensuite sa vie entre la Bretagne, la Suisse, Paris et ses environs qui lui fournissent des thèmes de paysages.

Paysagiste d’après nature, sa palette très colorée est influencée par ses contemporains les plus célèbres, Monet, Cézanne ou Van Gogh.

La Villéon est le fondateur en 1909 avec d’autres peintres de la « Société Moderne ». Sa palette et son inspiration deviennent plus poétiques à l’instar d’Odilon Redon. Il exposera dans tous les salons les plus prestigieux de la capitale ainsi que dans de grandes galeries. A l’étranger également, en 1918 aux Etats-Unis et Canada, en 1925 à Copenhague et en 1927 au Japon.

Notre tableau représentant un mariage au bas d’un château est un condensé de tout cela. Atmosphère poétique et paysage très impressionniste par la touche vibrante, les personnages, la lumière.

Vendue
Robardic le Pâtre, 1912

Huile sur toile.
Signée en bas à gauche.
Longue annotation au dos : «Ils s’en retournaient au château en chantant et en dansant - Robardic le pâtre conte breton»
81 x 116 cm

 

Exposition 
Galerie la Boétie, 1943

 

Bibliographie 
Collard, Emmanuel de La Villéon : 1858-1944, Catalogue Raisonné, Les Éditions de l’Amateur, Paris, 1981, reproduit page 132.

L’œuvre est référencée dans le Catalogue Raisonné de l’artiste sous le numéro 122.

 

Oeuvre vendue en partenariat avec la Société de Ventes Volontaires, Ader-Nordmann, Paris